Actu

S’informer, c’est essentiel pour bien préparer un voyage loin de chez soi ! Nous avons réuni toutes les dernières actualités pouvant être utiles à la préparation de votre voyage au Pérou sur cette page. Toutefois, n’hésitez pas à demander des détails supplémentaires à nos conseillers voyages. Bonne lecture !

Fortes pluies et inondations Mars 2017

Vous avez probablement entendu et vu dans la presse les informations relatives aux pluies diluviennes et inondations au Pérou. Ces précipitations, selon les spécialistes, seraient liées à une montée de la température de l’océan Pacifique.

Ces pluies se concentrent principalement sur la partie côtière et notamment sur les villes de la côte nord (Piura, Trujillo, Chiclayo, Tumbes) où il y a eu des glissements de terrain et des crues qui ont générés des dégâts.

La côte sud a également connu des précipitations anormales pour la saison, dans les régions de Lima, Ica et Arequipa. Cependant, en-dehors d’une circulation ralentie sur la route panaméricaine entre Ica et Nazca suite à la montée d’une rivière, l’activité touristique se déroule tout à fait normalement dans les régions traditionnelles du sud, à savoir Lima, Paracas, Nazca, Arequipa-Colca ainsi que dans les Andes (Puno, Cusco) et en Amazonie ; les séjours de nos voyageurs se déroulent tout à fait normalement.

Le phénomène El Niño en 2016

Ce phénomène climatique qui a lieu tous les 2 à 7 ans, annoncé pour 2014, va en fait arriver pour l’hiver 2016. Il est surnommé El Niño (l’enfant Jésus) car il survient généralement peu de temps après Noël.

Qu’est-ce que le phénomène climatique El Niño ?

El Niño se définit par une augmentation anormale de la température des eaux du Pacifique-Est le long des côtes de l’Amérique du Sud. Cet écart de température est provoqué par une faiblesse des alizés (vents réguliers balayant l’océan d’est en ouest le long de l’équateur). Les alizés transportent habituellement les eaux chaudes de surface vers l’ouest, lorsque ces vents sont trop faibles, les eaux chaudes restent à l’est et ne sont pas remplacées par les eaux froides du fond de l’océan. Cela crée un bouleversement climatique qui a des répercussions jusqu’à l’autre bout du monde.

Ses répercussions en Amérique Latine ?
Ce phénomène climatique touche principalement le Pérou, le Chili et l’Equateur. Les mois où son intensité sera la plus forte sont janvier, février et mars mais ses effets se ressentent généralement sur une année. Il amène sur le continent un air plus chaud et chargé en humidité. Il en résulte de fortes précipitations dans des régions habituellement peu pluvieuses pouvant provoquer des inondations. Au Pérou, les précipitations touchent surtout le littoral nord, la région andine elle, connait un phénomène inverse, l’air s’assèche et les précipitations habituelles de la saison des pluies se font particulièrement rares.

Quels impacts pour un voyage au Pérou entre janvier et mars 2016 ?

Les scientifiques s’accordent à dire que le phénomène El Niño en 2016 sera d’une intensité modérée à forte. Il sera cependant tout à fait possible de voyager au Pérou. El Niño présente des inconvénients sur certaines régions mais quelques contreparties intéressantes sur d’autres régions. En effet, vous risquez d’avoir plus de pluie sur la côte littorale et ce jusqu’à Cuzco  mais cependant vous pourrez visiter la Vallée Sacrée et le Machu Picchu bien au sec, ce qui un véritable plus en saison des pluies !

Fermeture Waina Picchu et de la montagne Machu Picchu en 2016 

Un bruit court selon lequel le Machu Picchu sera fermé au printemps… Que nenni, heureusement que nous les locaux sommes là pour rassurer les voyageurs et fournir une information détaillée.

Seul le Wayna Picchu sera fermé du 01 au 15 Avril puis se sera ensuite la montagne Machu Picchu appelée également Cerro Machu Picchu, du 16 au 30 Avril, les deux pour des travaux de renforcement des murs de soutien. Ce sont deux « annexes » qui permettent d’avoir une vue panoramique sur le site et les vallées environnantes.  Il est donc totalement erroné de dire que Machu Picchu sera fermé, les visites pourront s’y déroulée tout à fait normalement tout au long de l’année.